précis DNA2

Théorie(s) de l’art

Yvain Von Stebut

Activité obligatoire

Niveau : Dnat 2 / S3, S4

Type dactivité : théorie

Périodicité : 4 heures semaine

 

Objectifs pédagogiques généraux

Sensibiliser les étudiant.e.s aux enjeux de la création contemporaine à partir d'un champ d'analyse

large mobilisant à la fois la théorie de la création (histoire de l'art, esthétique, poïétique) et les

sciences de l'homme (sociologie, anthropologie, sciences de l'éducation, philosophie). Amener les

étudiant.e.s à construire une démarche artistique qui articule de manière cohérente et personnelle,

pratique, réflexion et inscription dans le monde contemporain.

 

Objectifs particuliers

- Approfondissement des connaissances théoriques abordées en première année.

- Appréhender les processus à l’oeuvre dans la mise en place d’une démarche artistique.

- Apprendre à formuler des questionnements précis à partir d’un travail personnel.

 

Contenus

1 - Cours magistraux

En deuxième année les cours s’orientent selon une perspective thématique qui

interrogera l’art sous un angle davantage anthropologique en questionnant au moyen de verbes

d’action les notions suivantes :

habiter et être habité - manger - baiser - marcher - jouer - festoyer - mourir et renaître.

 

2 - Travaux dirigés

En deuxième partie de cours, les étudiant.e.s seront invité.e.s à faire des propositions à partir de recherches personnelles en lien avec les thématiques abordées. Ce travail inaugure la méthodologie du journal d’exploration qui sera approfondie en 3ème année. Dans le cadre du studio événements, Ils.elles réfléchiront plus spécifiquement à la thématique de « la fête comme oeuvre d’art ». Un journal de l’événement sera tenu, regroupant leurs réflexions ainsi qu’un ensemble complet de documents visuels. Une synthèse écrite de ce journal d’environ 8000 signes sera rendu le 22 décembre.

 

Evaluation :

- Présence et participation active.

- Travail d’écriture « la fête comme oeuvre d’art au S3 et écriture du Corpus 2 au S4.

- Critères d’évaluation : efforts d’analyse de son processus de création, initiatives en termes de

recherches documentaires, articulation entre pratique et théorie, pertinence des questionnements

développés, singularité du cheminement. Capacité à travailler en collectif.

 

Références bibliographiques :

Aline Caillet : Dispositifs critiques. Le documentaire, du cinéma aux arts visuels.

Tim Ingold : Une brève histoire des lignes. Zone 2011.

Jean-Loup Amselle : L’art de la friche, essai sur l’art africain contemporain, Flammarion, 2005.

John Dewey, L’art comme expérience, Folio essais, 2005.

Paul Ardenne, L’art contextuel, Flammarion, 2008.

Henri Lefebvre, Le Droit à la ville, Anthropos, 2009.

Edouard Glissant : L’imaginaire des langues. Gallimard, 2010.